De quelle manière remplissons-nous notre mission ?

  

En formant le plus grand nombre à la formation à la RCP

 

Selon les directives 2005 de l’AHA et de l’ERC, une RCP de grande qualité, et plus particulièrement des compressions thoraciques efficaces, contribue de manière significative à la ressuscitation des patients en arrêt cardiaque. Ces directives préconisent que les équipes de secours minimisent les interruptions de compressions thoraciques, et suggèrent « d’appuyer sur au moins 4 à 5 cm » à un rythme de 100 compressions par minute. Cela reste difficile à juger pour les intervenantes, et la recherche indique que les prestataires de soins, dans l’ensemble, ne prodiguent pas la RCP dans le strict respect de ces directives. Laerdal s’efforce d’améliorer la qualité de la RCP en proposant aux prestataires de soins des consignes précises et en temps réel de façon à assurer une RCP optimale, que ce soit dans le cadre de la formation ou au cours d’une thérapie.

                                          

 

En garantissant de meilleurs soins et une meilleure formation grâce à la simulation 

SimNewB_Tubing

Dans le rapport « To Err is Human », the Institute of Medicine estimait que 50 à 100000 patients décédaient chaque année des suites d’erreurs médicales à l’hôpital rien qu’aux États-Unis. Cela a contribué à accorder beaucoup plus d’attention à l’amélioration de la sécurité des patients. La formation à la simulation de patient a été identifiée comme étant l’une des mesures les plus importantes pour y parvenir. La simulation est une méthode de formation - et non une technologie – qui permet une initiation et un debriefing interactif par équipes, à l’aide de scénarios réalistes, et sans aucun risque pour les patients. Depuis quelques années, Laerdal a introduit une série de simulateurs de patients réalistes et est devenu le plus gros fournisseur mondial dans ce domaine.

  

 

En aidant les bébés à mieux respirer dans les pays en voie de développement

Training resuscitation of newborn babies.

La majorité des décès évitables a lieu dans les pays en voie de développement. Afin de pouvoir atteindre l’objectif de développement du Millénaire n°4, c’est-à-dire de réduire la mortalité infantile et juvénile de 2/3 entre 1990 et 2015, plusieurs millions de sages-femmes devront être formées à la ressuscitation néo-natale. Le projet « Helping Babies Breathe » a été lancé par la American Academy of Pediatrics en coopération avec (entre autres) l’USAID, l’OMS et Save the Children. L’objectif est de sauver un million de nouveau-nés par an, dans les pays en voie de développement, des décès dus à l’asphyxie (c’est-à-dire lorsque le nouveau-né ne respire pas par lui-même et a besoin de l’aide d’un tiers compétent pour prendre sa première inspiration). Laerdal aide à atteindre cet objectif en proposant des outils de formation de plus en plus efficaces qui facilitent l’apprentissage d’un grand nombre de sages-femmes grâce à un modèle de dissémination en cascade.

                  

En améliorant la qualité de la RCP

compress_deeper

 

Selon les directives 2005 de l’AHA et de l’ERC, une RCP de grande qualité, et plus particulièrement des compressions thoraciques efficaces, contribue de manière significative à la ressuscitation des patients en arrêt cardiaque. Ces directives préconisent que les équipes de secours minimisent les interruptions de compressions thoraciques, et suggèrent « d’appuyer sur au moins 4 à 5 cm » à un rythme de 100 compressions par minute. Cela reste difficile à juger pour les intervenantes, et la recherche indique que les prestataires de soins, dans l’ensemble, ne prodiguent pas la RCP dans le strict respect de ces directives. Laerdal s’efforce d’améliorer la qualité de la RCP en proposant aux prestataires de soins des consignes précises et en temps réel de façon à assurer une RCP optimale, que ce soit dans le cadre de la formation ou au cours d’une thérapie.