DAE, DA, DSA, DEA ?

Quel terme est utilisé pour désigner quel type de défibrillateur?

Il existe aujourd’hui une grande confusion  sur les termes utilisés pour désigner les défibrillateurs automatisés. Il nous a semblé important de faire le point. En anglais il s’agit de Automated External Defibrillator (AED), ce qui peut être traduit par Défibrillateur Automatisé Externe. Ce terme est utilisé pour désigner les défibrillateurs semi-automatiques (l’utilisateur presse sur un bouton pour délivrer le choc) et entièrement automatiques (l’appareil délivre le choc). Voici les termes qui existent officiellement en France :

  • DSA = défibrillateur semi-automatique
  • DA = défibrillateur automatisé ou DAE = défibrillateur automatisé externe : termes retenus dans le Guide National de Référence Premier Secours en Equipe (GNR PSE, document de travail téléchargeable sur le site du ministère de l'intérieur). Ce document précise que les défibrillateurs automatisés externes regroupent les défibrillateurs semi-automatiques et les défibrillateurs entièrement automatiques. Ce terme est également retenu par le minitère de la santé dans le décret du 4 mai 2007.
  • DA = défibrillateur automatique (sous-entendu entièrement automatique). Cette abréviation est utilisée dans l'arrêté du 3 mars 2006 relatif à l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence.
  • DEA = défibrillateurs entièrement automatiques. ATTENTION les canadiens francophones parlent de DEA, ce qui veut dire défibrillateurs externes automatisés…

En conclusion: attention à l'utilisation des abréviations...

Qu’en est-il de la législation française ?

Au niveau secourisme:
Actuellement les DSA étaient seuls cités dans la législation française pour une utilisation par des non-médecins (voir les différents articles sur notre site). Cette spécificité française a disparu au profit du terme défibrillateur automatisé, comme cité dans le GNR PSE. Les défibrillateurs automatisés sont aujourd'hui autorisés pour toute personne non médecin. Concernant les secouristes titulaires de l'AFPS, les défibrillateurs automatisés ne nécessaire d'attendre la publication du nouveau programme de formation. Celui-ci sera publié dès que possible, le décret élargissant l'utilisation des défibrillateurs automatisés vient d'être publié. Espéront que cela ne prenne pas trop de temps, il est urgent que la situation soit claire pour tout le monde.

Concernant le personnel de santé et les établissement de santé:
L'attestation de formation aux gestes et soins d'urgence niveau 1 concerne "tout personnel, administratif ou non, voué à travailler (ou exerçant) au sein d’un établissement de santé ou d’une structure médicosociale". La formation, suivie doit, entre autre "permettre d’identifier un arrêt cardiaque et de réaliser une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) de base avec matériel (défibrillateurs semi-automatiques (DSA), défibrillateurs automatiques (DA)". Cette formation est d'une durée de 12h (document téléchargeable: AFGSU fichier pdf)

Et l’accès public à la défibrillation (PAD en anglais)?

Pour toutes les expériences de PAD actuellement développées en France (dont la plus importante à Monaco), les formations du public sont basées sur un programme court (3 à 4 heures). L’AFPS avec plus de 12h de formation n’est pas adaptée à cette situation. Effectivement, de la même manière qu’il n’est pas question de faire suivre au public une formation de pompier pour utiliser un extincteur, le public présent (travaillant) dans un lieu où il y a un défibrillateur doit être formé à l’utilisation de celui-ci, et pas nécessairement aux premiers secours… Seule une formation courte peut permettre la diffusion des défibrillateurs dans les lieux publiques, comme le recommande l’AHA et l’ERC. Le décret du 4 mai 2007 n'impose pas de formation, mais celle-ci doit cependant être faite aux personnes dont le travail ou l'activité se situe à proximité d'un DAE. Effectivement les DAE ne seront "rentables" que s'ils sont utilisés, une formation courte doit nécessairement être mise en place.